Ancienne filature Le Vavasseur

Selected for Google Maps and Google Earth

Comments (12)

Michel Chéron on October 6, 2008

Ancienne filature Le Vavasseur de Fontaine-Guérard. Malgré son aspect religieux, ce bâtiment fut construit vers 1860 au bord de l'Andelle pour abriter une filature. Comme il brûla plusieurs fois, les anciens des environs, sans doute impressionnés par son aspect lugubre et dérangé qu'une usine ressembla tant à un édifice religieux, croyaient qu'une malédiction pesait sur cet endroit. Beaucoup de visiteurs aujourd'hui confondent ce bâtiment avec l'abbaye de Fontaine-Guérard se trouvant 600m plus loin.

Michel Chéron on October 6, 2008

Il existait une précédente photo de ce bâtiment que j'ai supprimée pour la remplacer par celle-ci. Les couleurs chatoyantes de l'ancienne ne rendaient pas compte de la réalité du lieu. Celle-ci est plus juste.

Cette première version avait reçu les commentaires suivants :

D.Vincent a dit:

J'adore l'effet rendu de cet endroit où j'aime me balader. Certains pans de mur sont inquiétants... doit-on y rentrer ? Des esprits maléfiques nous observent-ils ? ... Passons notre chemin et allons boire à la fontaine...

Michel CHÉRON a dit:

Y entrer, je ne te le conseille pas ! Il y a quelques années j'avais essayé. Ce n'est pas un fantôme qu'on y avait rencontré mais un gardien patibulaire qui a bien failli nous faire arrêter. La ruine est pourtant si belle de cet endroit, qu'on n'a pas vraiment besoin de passer l'Andelle !

Pom' a dit:

rien d'aussi lugubre que ce que j'ai lu quelque part laissait penser ! c'est très agréable à regarder... au moins en photo.

amitiés, Pom'

Annie Z a dit:

Si des esprits fréquentent ces lieux, il y a probablement celui de la "beauté" quel endroit magnifique et quelles couleurs. Bravo pour cette superbe photo Michel.

tidjj on October 7, 2008

Je trouvais bien qu'elle avait changé. Franchement, ne connaissant pas les lieux, je suis mal placé pour parler du côté couleur. Par contre, ce qui met en valeur cette version, c'est la présence parfaitement placée du premier plan. On hésite souvent, de peur de dénaturer un sujet, à intégrer un élément proche de l'observateur et c'est une erreur. C'est très souvent ce qui donne de la profondeur, du caractère à une photo. En plus, là, le ciel est riche, dense et opposé, dans la gamme, aux teintes des briques. Ça ajoute du contraste. Une réussite.

Michel Chéron on October 7, 2008

Merci tidjj. Effectivement la précédente photo (la version couleur de celle-ci) ne possédait ni les bonnes couleurs, ni ce premier plan si important quand on connait l'endroit. En effet, le petit barrage qui sert de pont entre la route et la ruine et sur lequel repose toute cette mécanique rouillée est fermé au public par une barrière hérissée de pics et cette clôture caractérise pour moi autant le lieu que la ruine elle-même. Dans la première version j'avais essayé de faire ressortir la dimension romantique en ne cadrant pas le pont mais cette version tente de faire ressortir l'aspect industriel, inaccessible, délabré et inquiétant.

Michel Chanaud on October 7, 2008

Belle photo d'un lieu ambigu. Le premier plan "agressif" et l'usine "romantique" donnent un ensemble très intéressant.

Michel Chéron on October 8, 2008

En effet Michel l'ambigüité est bien ce qui définit le mieux cet endroit. Ambigüité de l'architecture néogothique pour une usine qui veut en imposer aux masses laborieuses (le travail doit devenir votre religion) et ambigüité touristique pour les visiteurs qui, cherchant l'abbaye de Fontaine-Guérard toute proche, croient l'avoir trouvée en découvrant cette ruine calcinée.

Jackie BG on October 8, 2008

Michel, tu nous offres de bien belles photo et surtout de très instructifs commentaires. (C'était le temps du patron de droit divin !!).Merci !

Jackie

Michel Chanaud on October 8, 2008

Je suis probablement hors des clous dans mon commentaire, mais ces "patrons de droit divin" à l'ancienne avaient souvent créé eux-même leur entreprise et faisaient vivre des villages ou même des régions entières (chichement il est vrai!...) Maintenant, des PDG gagnant de l'or et ayant des parachutes de la même matière licencient et délocalisent à tour de bras en direct depuis la cabine de leur Falcon sans avoir jamais mis les pieds dans l'usine. Autre temps, autre moeurs.

Michel Chéron on October 9, 2008

En conclusion, Michel et Jackie le paternalisme (tout comme la nostalgie) n'est plus ce qu'il était mais le droit divin s'est amplifié jusqu'à la crise qui nous tombe dessus en ce moment et de nouveau l'édifice brûle !

Amitiés à vous deux,

Michel

JC EBY © NO VIEWS! on November 4, 2008

Cette filature est passé à la télé, et était une des enigmes de "La carte aux trésors" sur FR3.

En tout cas,C'est une photo très bien construite et trè belle.

Amitiés Jean-Claude

Michel Chéron on November 4, 2008

Merci Jean-Claude.

PS : Ce n'est pas mon programme préféré ;)

Michel

Michel Chéron on January 24, 2010

Merci pour la photo Isabelle et aussi pour les commentaires que je tiens pour presque aussi importants que mes photos. Une telle architecture industrielle néogothique est plutôt rare et cette ruine imposante gagnée par la végétation dégage une majesté lugubre qui ne laisse personne indifférent.

Sign up to comment. Sign in if you already did it.

Photo details

  • Uploaded on October 6, 2008
  • © All Rights Reserved
    by Michel Chéron
    • Camera: NIKON CORPORATION NIKON D80
    • Taken on 2008/10/04 16:28:19
    • Exposure: 0.006s (1/160)
    • Focal Length: 18.00mm
    • F/Stop: f/6.300
    • ISO Speed: ISO100
    • Exposure Bias: -1.00 EV
    • No flash

Groups