Panoramio is closing. Learn how to back up your data.

Cathédrale Saint-Pierre à Condom. (Gers)

=================================================================

Historique

La première cathédrale Saint-Pierre est complètement démolie en 1368 et rebâtie par l’évêque Bernard Alamand, qui achève les travaux vers 1400. L’actuel chevet date de cette époque. Cent ans plus tard, la cathédrale est encore en piteux état, et l’évêque Jean Marre, à qui un laudateur de l’époque — le chanoine Laguère — accorde tous les talents et toutes les vertus, entreprend de la restaurer de fond en comble. Il a déjà à son actif la restauration de plusieurs édifices religieux de la région. Reconstruite en 1507, après que le clocher se soit effondré, par l’évêque Jean Marre et terminée par son successeur en 1531, c’est l’une des dernières réalisations du style gothique méridional, et sa nef unique amplifie puissamment le jeu de l’orgue construit en 1605. Des voûtes aux clefs ornées et dorées, de grandes baies à remplages flamboyants. Elle aurait sûrement été rasée en 1569 par les bandes de Montgomery, chef protestant et iconoclaste, si les habitants ne s’étaient pas cotisés pour la sauver, moyennant paiement de 30 000 livres. =================================================================

La cathédrale

À l’extérieur, les énormes contreforts qui enserrent les chapelles latérales, le portail flamboyant avec des personnages et des anges sculptés dans les niches à dais ouvragés du portail donnant place Saint-Pierre (ancienne place d’Armes), et la haute tour carrée qui domine à l’ouest ne manquent pas d’allure. La chapelle axiale de la Vierge, gothique à cinq pans, paraît être un vestige de l’abbatiale du xive siècle.

Show more
Show less

Photo details

  • Uploaded on March 16, 2012
  • Attribution-No Derivative Works
    by Yves Faucon