Panoramio is closing. Learn how to back up your data.

Vaux-en-Beaujolais. Le clocher de Clochemerle.*

Vaux en Beaujolais a-t-il réellement inspiré l’histoire de Clochemerle ?

C’est dans « Carrefour des hasards » que Gabriel Chevallier nous donne la réponse :

« Pour décrire Clochemerle de l’extérieur, et seulement de l’extérieur, je m’étais en effet inspiré de Vaux-en-Beaujolais dont la situation en corniche est saisissante lorsqu’on la découvre de l’autre versant de la montagne. »

Il précise également que les habitants se sont tellement approprié l’histoire qu’ils croient reconnaître les personnages du livre parmi leurs concitoyens.

En effet, en 1938, soit 4 ans après la sortie du livre, Gabriel Chevallier venu incognito participera à un curieux dialogue avec une habitante du village :

«Avisant une fille d’auberge […] nous fîmes la blague de lui demander : _ Savez-vous, mademoiselle, où se trouve Clochemerle ?

_ C’est ici, à Vaux.

_ Non, vous plaisantez ?

_ Oh, les anciens du pays ont bien tout reconnu. Cette fenêtre que vous voyez là-bas, c’était celle de la Putet, et la cure est derrière.

Et comme nous faisions mine encore de ne pas la croire, elle nous fournit cet argument décisif :

_ Même qu’il y a une femme qui a appris dans le livre que son mari l’avait toujours trompée. »

Preuve que la légende est solidement ancrée : en 1955, le conseil municipal donne à l’unanimité la nom de Gabriel Chevallier à l’artère principale de Vaux.

Show more
Show less

Photo details

  • Uploaded on July 15, 2012
  • Attribution-Noncommercial-No Derivative Works
    by Jodaya
    • Camera: Panasonic DMC-FZ150
    • Taken on 2012/06/24 16:39:00
    • Exposure: 0.001s (1/2000)
    • Focal Length: 6.20mm
    • F/Stop: f/4.000
    • ISO Speed: ISO100
    • Exposure Bias: -0.33 EV
    • No flash