Jean Pierre Guyomard
photos
on Google Maps
views
No more invitations for Groups, thank you. I am a man, living near Paris (15km), France. Amateur photographier since 50 more years. Avec un piano je serais musicien, avec une palette et des pinceaux : peintre ; avec un stylo et du papier : écrivain ; mais je n'ai qu'un appareil photo. Voyageant rarement hors de France, je découvre beaucoup d'endroits grâce à ce site. Etant retraités (donc surbookés), avec mon épouse, nous nous offrons de fréquents séjours (entre 1 et 4 semaines) dans diverses régions, sans oublier les week-end à Paris et en banlieue : d'où la variété des photos postées sur le site. Des commentaires sont pris sur les bornes historiques (plus de 680) disséminées dans Paris. Si les vieilles pierres pouvaient parler, elles en auraient des choses à raconter. Certaines photos volontairement tronquées sont disponibles, sur simple demande, en plus haute définition. galerie complète sur : http://cestavoir.free.fr/viewer2.html?106454 D'autres photos sur => http://www.panoramio.com/user/3867018 Merci pour votre visite .... Gracias por su visita ... Thank you for visiting ... 感谢您的光临...... Благодарим Вас за Ваш визит .... شكرا لزيارتك ....

Jean Pierre Guyomard's conversations

M-A-G-N-I-F-I-Q-U-E Like + Favori

Das Foto ist nie in Narbonne-Plage aufgenommen! Narbonne-Plage ist reiner Sandstrand zwischen Gruissan und Saint Pierre La Mer und auch noch weiter bis Varlas-Plage!!!

Very interesting. LIKE

Best Regards, Teresa

Bien noté JP.C'est vrai rarement vu

Am/JP

Merci Hubs56. C'est un lieu bien agréable à Limoges.

Amitiés. Bernard

l'edifice incomprihensible

Mais ce qui remuait le quartier plus encore, c’étaient lestravaux entrepris au Bonheur des Dames. On parlaitd’agrandissements considérables, de magasins gigantesques tenantles trois façades des rues de la Michodière, Neuve-Saint-Augustinet Monsigny. Mouret, disait-on, avait traité avec le baronHartmann, président du Crédit Immobilier, et il occuperait tout lepâté de maisons, sauf la façade future sur la rue du Dix-Décembre,où le baron voulait construire une concurrence au Grand-Hôtel.Partout, le Bonheur rachetait les baux, les boutiques fermaient,les locataires déménageaient ; et, dans les immeubles vides,une armée d’ouvriers commençait les aménagements nouveaux, sous desnuages de plâtre. Seule, au milieu de ce bouleversement, l’étroitemasure du vieux Bourras restait immobile et intacte, obstinémentaccrochée entre les hautes murailles, couvertes de maçons."

Au bonheur des dames.Emile Zola

"Cependant, tout le quartier causait de la grande voie qu’onallait ouvrir, du nouvel Opéra à la Bourse, sous le nom de rue duDix-Décembre. Les jugements d’expropriation étaient rendus, deuxbandes de démolisseurs attaquaient déjà la trouée, aux deux bouts,l’une abattant les vieux hôtels de la rue Louis-le-Grand, l’autrerenversant les murs légers de l’ancien Vaudeville ; et l’onentendait les pioches qui se rapprochaient, la rue de Choiseul etla rue de la Michodière se passionnaient pour leurs maisonscondamnées. Avant quinze jours, la trouée devait les éventrer d’unelarge entaille, pleine de vacarme et de soleil."

Au bonheur des dames.Emile Zola

Tres jolie vôtre vue sur Paris

Photo bien sélectionnée dans Google Earth

« Previous12345678...4950Next »

Tags

Friends

  • loading Loading…

 

Jean Pierre Guyomard's groups