Hans R van der Woude
Best photos All photos
photos
on Google Maps
views
It's great to discover the world by camera and with Google Earth. But the eye is only a hole. And the lens is only a hole. Viewing is thinking. Ik ben Hans Robert van der Woude (Heerlen 1945). HTS-Bouwkunde in Heerlen 1964-1968. TU Delft Stedenbouwkunde 1970-1976. De doctoraal opleiding Planologie en het 2e bijvak Bestuurskunde van de Universiteit van Amsterdam maakten officieel deel uit van het Delftse studieprogramma. Ik heb in 1975/76 deel uitgemaakt van de “Stedenbouwkundige Studiegroep Amsterdam”. Het doel van deze studiegroep was om alternatieven te ontwikkelen voor de zgn. Overloop, waarbij inwoners van Amsterdam naar vele gemeentes rondom Amsterdam verhuisden. Deze Overloop leidde tot een forse sociale en economische drainage van Amsterdam. De studieresultaten zijn integraal gepubliceerd in het Tijdschrift Plan 1976 nrs. 6 en 7 (“Overloop is niet meer nodig”). "Amsterdam: volop ruimte voor woningbouw. Populaire stad moet kunnen groeien", door Addie Schulte in Het Parool van zaterdag 13-12-2014. Read this about Wikipedia: www.etiennevermeersch.be/artikels/algemeen/de-oorlog-op-wikipedia-bericht-uit-de-loopgraven. So, now I am busy to delete all links in the documentation of pictures. I don't like that anonymous Wikipedia people. They cut and paste, with unknown qualifications, and fighting a trench war with other people. The original deserves our respect, not the copy and not the copyists. The original is the beauty, the copy is the beast. Never use Wikipedia as a source. Never! Are my pictures in good hands on Panoramio/Google in relation to Wikipedia? I was and I am worried, but a little bit lesser after reading this. But if it is not enough I will disappear with all my pictures. Out of this ugly jungle. Sadder but wiser: http://www.volkskrant.nl/vk/nl/2664/Nieuws/article/detail/3577260/2014/01/14/Bezoek-Wikipedia-fors-gedaald-door-Google.dhtml http://tweakers.net/nieuws/82013/google-introduceert-knowledge-graph-voor-betere-zoekresultaten.html http://wikipediocracy.com/2014/01/06/googles-knowledge-graph-killing-wikipedia/ http://www.google.com/insidesearch/features/search/knowledge.html http://www.volkskrant.nl/vk/nl/2694/Tech-Media/article/detail/3654424/2014/05/13/Is-het-recht-om-vergeten-te-worden-door-Google-reden-voor-een-feestje.dhtml http://www.volkskrant.nl/vk/nl/2680/Economie/article/detail/3654281/2014/05/13/EU-hof-recht-te-worden-vergeten-door-Google.dhtml http://www.volkskrant.nl/vk/nl/12064/Ombudsvrouw/article/detail/3652307/2014/05/10/Wie-heeft-het-recht-vergeten-te-worden.dhtml http://www.kpnvandaag.nl/#news/Binnenland/anp-020614-025/'Pagina_10_van_Google_is_ook_interessant' Alles went, behalve leven in een onvolmaakte wereld met onvolmaakte mensen, wanneer de verbeelding ontbreekt. "Van de schoonheid en de troost. Vertel me wat dit leven de moeite waard maakt" door Wim Kayzer (http://winkel.vpro.nl/thema/wim-kayzer/).

Hans R van der Woude's conversations

In 1913 kreeg het station een toren, maar een vergelijkbare toren was omstreeks 1900 al aanwezig, nl. van Hotel “Victoria” in de Stationsstraat 19, schuin aan de overkant van het station: www.panoramio.com/photo/114815718

http://www.heerlenvertelt.nl/2012/01/in-beeld-station-heerlen/#comment-8538

http://www.heerlenvertelt.nl/2011/06/de-poort-van-herle/

http://www.heerlenvertelt.nl/2014/04/mijn-herinneringen-aan-de-nutsschool/#comment-8526

"Treebeek, de ontstaansgeschiedenis van een mijnkolonie": http://www.demijnen.nl/actueel/artikel/treebeek-de-ontstaansgeschiedenis-van-een-mijnkolonie

"Treebeek, de ontstaansgeschiedenis van een mijnkolonie": http://www.demijnen.nl/actueel/artikel/treebeek-de-ontstaansgeschiedenis-van-een-mijnkolonie

Bibliothèque Historique des Postes et des Télécommunication. L'architecture des PTT: http://www.bhpt.org/bibliographies/biblio1/biblio1.htm

La Grande Guerre a profondément meurtri Liévin. Dotée d'une artillerie puissante (Mathurin pour les anciens), la ville fut probablement une cible importante et, par conséquent, la plus anéantie des 279 communes de la région dévastées sous les bombardements (235 églises ruinées).

La reconstruction est urgente, les indemnités en dommages de guerres tardent, mais il faut reprendre vie et abriter les liévinois qui peu à peu retrouvent leurs espaces...Les baraquements provisoires, de tôles assemblées ou en demi-lune occupent les champs de ruines...Le déblaiement est onéreux, le plus souvent, on tente de construire sur les gravats en réorganisant la voirie.

Reconstruire vite, selon des critères exigeants et à moindre coût, ce fut l'objectif de l'architecte Jean Goniaux , à l'origine de la reconstruction des églises et des mairies de Liévin et de Lens.

De 1924 à 1927 L'église de la paroisse est rebâtie, elle garde le même aspect, en briques et inversée, une "hallekerque", trois nefs accolées à la manière flamande.

On confia la réalisation des vitraux à Georges Depienne, maître verrier à Lille. Un appel à donateurs fut indispensable pour couvrir les frais de réalisation. On note les dons de familles liévinoises: Aronio de Romblay, (qui proposa les dépendances du château pour église provisoire en bordure du parc public d'aujourd'hui) ou Laurens et Laurent. Le directeur Monsieur Léon Morin, les ingénieurs, et les employés des Mines de Liévin, les cultivateurs, des commerçants, un entrepreneur et un groupe de paroissiens contribuèrent aux frais.

Saint Martin de Tours dit l'Apôtre des Gaules peut se flatter d'être à la tête de 174 paroisses dans le diocèse alors que Notre Dame veille sur 113 églises !

Les vitraux sont des bandes dessinées lumineuses, il y a peu de temps encore les leçons de catéchisme se déroulaient devant les scènes, réalistes ou symboliques, qu'offrent la plupart des verrières de nos églises.

Martin, né en 315 et mort en 397, est connu partout en France. Le vitrail du choeur, appelé "la charité de saint Martin", évoque une des étapes les plus connues de sa vie. On distingue les remparts de la ville d'Amiens, Martin y est chargé de la surveillance des sentinelles en qualité d'officier de l'armée romaine. Au cours de sa ronde équestre, il rencontre un vieillard grelottant de froid, Martin n'a plus rien à donner, il a déjà distribué sa solde aux pauvres...Il lui reste son épais manteau de laine... Or ce vêtement lui appartient qu'à demi, en effet, la tradition veut que César offre aux officiers la moitié de leur armement et de leur uniforme...Martin coupe alors son manteau et donne la moitié, celle qui lui appartient, au mendiant. La foi du jeune officier n'est pas assurée, il a quelques doutes. Son père, officier général, espérait qu'il se tournerait vers les idoles romaines. La nuit qui suivit l'offrande de son manteau, on raconte que Jésus, revêtu de la moitié du manteau, lui apparu : "J'étais nu et vous M'avez couvert !". Martin quitta l'armée, devint ermite et trouva le Christ. Curieusement il n'était pas prêtre, son passé d'ancien soldat ne lui permettait pas, il créa de grandes abbayes, comme Ligugé en Poitou, et devint évêque de Tours.

Enfin, c'est grâce au manteau de Martin que le vocabulaire français s'enrichira, en effet, les rois de France gardaient précieusement ce vêtement dans un reliquaire de plus en plus grand et précieux, par extension, on accorda aux constructions qui abritent des reliques le nom de "chapelle", issu du mot latin "capa" qui signifie. manteau.

                                                                                                     Guy Boucher

Le 7 juillet 1915, l'église Saint Martin fut totalement détruite... Les obus eurent raison de ses quatre siècles d'existence.

Liévin est un amas de ruines...maisons éventrées, rues défoncées, les trois châteaux écroulés Le 10 Août 1920, le Ministre de la guerre décernera la croix de guerre : "La ville de Liévin, rempart de la ville de Lens, a été entièrement détruite par le canon. Malgré le nombre élevé de victimes, s'est toujours montrée digne et vaillante dans les épreuves et sous la domination ennemie ".

Entre 1924 et 1927, on s'efforce de reconstruire la ville. Les finances en dommages de guerre tardent à parvenir...Cependant le 4 Juin 1927 l'église Saint Martin est inaugurée, Monseigneur Julien, évêque d'Arras, préside la cérémonie.

Les liévinois ne reconnaissent pas tout à fait leur église, mais ils apprécient son style, son clocher fièrement dressé vers le ciel, ses vitraux lumineux de Georges Depienne et sa plus grande étendue.

En effet, la construction est inversement orientée à l'axe de l'ancienne église. Ce fut le choix de Jean Goniaux, architecte, qui reconstruisit également la mairie, l'église Saint Léger et l'ancienne mairie de Lens. Le projet fut adopté par les autorités civiles et religieuses (Messieurs Jules Bédard, Maire et le Doyen Joseph Leroy).

L'idée de Jean Goniaux est de donner à la construction une forme de majesté par une perspective remarquable. Il va donc user de la forte pente du Nord-Est en construisant un escalier monumental, d'autant que les gravats de l'ancienne église sont encore en grande partie sur place (faute de moyens pour les évacuer) et rehaussent considérablement le niveau du sol.... Ce souci de perspective est retrouvé à la mairie, elle aussi édifiée en hauteur, à laquelle on accède par un escalier imposant... L'ancien hôtel de ville se trouvait au bas de l'Eglise d'aujourd'hui dans l'angle des rues Bourbaki et Faidherbe. Cette construction et d'autres maisons accolées au talus ne permettaient pas d'accéder à Saint Martin. Notons que la butte est aussi l'extrémité inférieure du cimetière.

Enfin l'accès à l'ancien sanctuaire était plus aisé par la rue Voltaire, puisque construit au même niveau.

Rappelons que la grande ferme monastique appartenant à l'abbaye du Mont Saint Eloi occupait toute la surface de la rue et les écoles. Il est très probable qu'un oratoire fut construit avant 1515 par les moines augustiniens et accessible au même niveau que la ferme, puisque la partie basse vers le parc public était un marécage ceinturé par le Carency et la fausse rivière.

On affirme aussi que Goniaux voulait orienter l'église vers la ville "renaissante" et symboliser ainsi une Eglise "sociale" et "ouverte" sur le monde...

On dit également qu'il était indispensable de concrétiser les lois de séparation de l'Eglise et de l'Etat et donc faire en sorte que Maire et Eglise "se tournent presque le dos" !

Voila un peu de notre patrimoine...de notre histoire... Qu'en faisons-nous aujourd'hui ?

                                                                                                     Guy Boucher

http://www.heemkundevereniging-heerlerheide.nl/

http://www.limburgsemijnen.nl/

"De enige nationaal-socialistische modelwijk in Nederland: de Maria Christinawijk (Hermann Göringkolonie) in Heerlen", door E. Agricola, in : Het Land van Herle 48 (1998) blz. 48-60.

http://www.rijckheyt.nl/sjablonen/rijckheyt/pagina.asp?subsite=100&pagina=401

http://www.demijnen.nl/collectie/interview/mijnwerkerswoningen

"Dirk Roosenburg, architect 1887-1962", door Dorine van Hoogstraten; Uitg. Rotterdam 010, 2005 (ISBN 90 6450 532 2).

http://www.architectuurgids.nl/project/list_ projects_ of_ architect/arc_id/858

"Oranje-Nassau Mijnen. Een pionier in de Nederlandse steenkolenmijnbouw 1893-1974", door Jan Peet en Willibrord Rutten; Zwolle, Waanders & Oranje-Nassau Groep, 2009 (met DVD). ISBN 978 90 400 8572 7.

http://www.citg.tudelft.nl/en/about-faculty/departments/geoscience-engineering/related-links/coal-mining-in-the-netherlands/oranje-nassau-mine-i/

"Dirk Roosenburg, architect 1887-1962", door Dorine van Hoogstraten; Uitg. Rotterdam 010, 2005 (ISBN 90 6450 532 2).

http://www.architectuurgids.nl/project/list_ projects_ of_ architect/arc_id/858

http://www.demijnen.nl/collectie/video-item/de-val-van-de-lange-jan-gefilmd-door-omstanders

"Oranje-Nassau Mijnen. Een pionier in de Nederlandse steenkolenmijnbouw 1893-1974", door Jan Peet en Willibrord Rutten; Zwolle, Waanders & Oranje-Nassau Groep, 2009 (met DVD). ISBN 978 90 400 8572 7.

http://www.citg.tudelft.nl/en/about-faculty/departments/geoscience-engineering/related-links/coal-mining-in-the-netherlands/oranje-nassau-mine-i/

"Dirk Roosenburg, architect 1887-1962", door Dorine van Hoogstraten; Uitg. Rotterdam 010, 2005 (ISBN 90 6450 532 2).

http://www.architectuurgids.nl/project/list_ projects_ of_ architect/arc_id/858

http://www.demijnen.nl/collectie/video-item/de-val-van-de-lange-jan-gefilmd-door-omstanders

Tags

Friends

  • loading Loading…

 

Hans R van der Woude's groups