Mercure
Best photos All photos
photos
on Google Maps
views
J'ai mis dans **Best Photos** toutes mes étiquettes et tous les groupes dont je suis propriétaire ou modérateur , ceci afin de vous faire une idée de mon intérêt pour l'architecture médiévale en France . Cliquez sur l'image d'une étiquette ou d'un groupe, ensuite vous obtiendrez un lien **GOTO** pour accéder à cette étiquette ou au groupe en question. Ensuite suivent mes photos qui sont classées dans mes étiquettes Bonne visite .Mercure

Mercure's conversations

Merci Christian

Un lieu magique et agréable (surtout au printemps et à l'automne).

Le parc est actuellement en travaux pour le reconfigurer comme au XVIIIè siècle.

Amitiés de Bolbec, Richard

Sûr ! la prochaine fois que je passe par là, je te fais signe...

A+

Amicalement --Pierre

thanks YURI for your visit and L+F on my painting ;friendly from MARIE-FRANCE

D’abord oppidum défensif (place forte en hauteur) situé à la frontière méridionale du duché normand de Guillaume le Conquérant, vainement assiégé par les Plantagenêt en 1136 et détruit au début de la guerre de Cent Ans, il fut reconstruit dans la vallée au milieu des étangs entre Maine et Normandie par les seigneurs de Carrouges qui se le virent confisquer pour insurrection par le roi d’Angleterre. Jean de Carrouges (IV), à l’origine du château dont subsiste le donjon, était chambellan du comte Pierre II d'Alençon et devint chevalier d’honneur du roi Charles VI à la suite d'un duel judiciaire où il avait mis en jeu sa vie pour sauver son honneur et celui de son épouse Marguerite de Thibouville, laquelle avait été violée pendant son absence. Lui et ses hoirs se tiendront aux côtés des rois de France pendant la durée de la guerre de Cent Ans et contribueront à bouter les Anglais hors du royaume.

L’histoire du château de Carrouges se poursuit jusqu'au XXe siècle. D'abord devenu une place forte assiégée par les Plantagenêt puis reconstruit après la guerre de Cent Ans, le nouveau château fut remonté au XVe siècle par Jean Blosset, seigneur du lieu et grand sénéchal de Normandie, qui ajouta aux éléments d'origine une aile complète.

Jean Blosset fit édifier, sur les prières de son épouse Marguerite de Derval, une chapelle qu’elle voulut placer sous le vocable de Notre-Dame-de-Bon-Confort et qu'il transformera en chanoinerie en 1493, juste après sa mort. Cette collégiale, fondée sous Louis XI, abrite maintenant le siège du parc naturel régional Normandie-Maine.

Blosset n'ayant pas eu d’héritier, c’est sa sœur Marie qui transmettra le domaine à son fils Jean Le Veneur, lequel ornera l’édifice d’un châtelet à l’époque de la Renaissance (pavillon du cardinal Jean Le Veneur). Louis XI dormit au château le 11 août 1473.

Les bâtiments furent plusieurs fois remaniés entre les XIVe et XVIIe siècles (le pavillon du cardinal Le Veneur, le bastion ouest fortifié au temps des guerres de religion, et les grands appartements notamment).

Il fut réaménagé au XVIIIe siècle, et doté d'un salon de musique.

C'est au XVIe siècle que les Le Veneur de Tillières prirent possession du domaine, et ce jusqu'en 1936, date à laquelle il fut vendu à l'État. Il fut restauré après 1944.

Le château de Carrouges devint au cours du Grand Siècle une résidence somptueuse (suite des grands appartements), et le resta tout au long du Siècle des Lumières (salon de musique).

elle était franc-macon

La cathédrale Saint-Samson de Dol-de-Bretagne est une ancienne cathédrale catholique romaine dédiée à saint Samson. De style gothique, c'est un important monument historique français, situé à Dol-de-Bretagne, dans le département d'Ille-et-Vilaine.

Elle a été le siège de l'évêché de Dol-de-Bretagne depuis l'année 555, l'un des neuf anciens évêchés de Bretagne. À la Révolution, la cathédrale devint successivement Temple de la Raison, écurie et entrepôt. Lors du rétablissement de la fonction religieuse, Dol ne récupéra pas son titre d'évêché.

Il fut en effet supprimé par le concordat de 1801, et son territoire réparti entre les diocèses de Rennes, Saint-Brieuc, Quimper et Évreux.

La cathédrale Saint-Samson fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques par la liste de 18401.

Voir mon étiquette METZ

Friends

  • loading Loading…

 

Mercure's groups